LFC HUMAIN

 

lfc-554x320

LFC Humain est fier de vous présenter son nouveau site internet … Bonne Navigation

Contactez nous gratuitement sur notre numéro Vert.

numero

A la question « Pour vous que représente la formation ? », 95,2 % d’entre elles répondent qu’il s’agit d’un investissement pour le développement de l’entreprise.

C’est donc à une très large majorité que les entreprises répondent « investissement » lorsqu’on leur parle de formation. Ce constat reste vrai, que l’on aborde les résultats à l’échelle nationale ou à l’échelle régionale. Seulement 38,7 % d’entre elles considèrent qu’il peut aussi s’agir de la satisfaction d’attentes individuelles. Et elles ne sont plus que 15,3 % à considérer qu’il s’agit d’une charge financière imposée, signe de l’évolution des mentalités sur le sujet au fil du temps.

Les formations certifiantes sont privilégiées

Près de 70 % des entreprises déclarent investir dans la formation à condition qu’il s’agisse d’actions certifiantes (c’est-à-dire permettant l’obtention d’un certificat, d’un diplôme ou d’un titre professionnel reconnus). Et pour cela, plus de la moitié d’entre elles (53 %) sont prêtes à utiliser tous les outils à leur disposition, notamment la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), en progression de 42 points depuis 2013.

Le recueil des besoins de formation passe par le management

Autre enseignement de cette enquête : 70 % des entreprises considèrent que l’entretien professionnel individuel, qui doit être organisé au maximum tous les deux ans pour chaque salarié, est l’outil privilégié pour le recueil des besoins de formation, avec les demandes individuelles spontanées, qui peuvent s’exprimer hors entretien (50,8 %). Le rôle de l’encadrement de proximité dans le recueil des besoins est également souligné : près de 55 % des entreprises estiment que ce recueil passe aussi par le biais des managers opérationnels et, dans une moindre mesure, par celui des responsables de service (40 %). Curieusement, seules 34 % estiment que la définition des besoins en formation provient des analyses réalisées au service RH (ou au service formation, quand il existe).

Des budgets globalement en hausse

Côté finances enfin, les budgets formation 2015 des entreprises (pour celles qui ont répondu à cette question) sont restés stables pour plus de la moitié d’entre elles (57 %), en baisse pour 23 %, et en hausse pour près de 20 %. Mais les 2/3 des responsables interrogés déclarent qu’ils vont dépenser plus pour le plan de formation de leur entreprise que l’ancienne obligation minimum de 0,9 % de la masse salariale à laquelle ils étaient soumis, et probablement plus en 2016 qu’en 2015.

7777

LFC Humain

24, rue Johannes Kepler 64000 Pau

0 800 64 31 33 – contact@lfchumain.com

N° Formateur : 72 640230 564 – SIRET : 447 805 623 000 82